Investir sur son contrat d’assurance vie (ou de capitalisation) peut se faire de façon ponctuelle par le versement de primes uniques, ou par des versements réguliers, programmés en fonction de ses objectifs et de ses capacités.

Voici 6 bonnes raisons de mettre en place des versements programmés :

Une mise en place simple
Que l’on souscrive un contrat ou que l’on en possède déjà un, le choix de cette option ne nécessite qu’une autorisation de prélèvement SEPA et un RIB en accompagnement de son premier dépôt, ou à l’occasion d’un versement ultérieur à la souscription. Il n’y a pas de demande à faire, ni d’avenant ou de formulaire particulier à remplir.

Une option évolutive
En cas d’évolution de ses capacités à épargner, le souscripteur peut à tout moment, soit modifier le rythme de ses versements, soit en modifier le montant, soit les suspendre, ou tout simplement les supprimer. Dans ce cas, il suffira d’en faire la demande écrite à l’assureur au plus tard le quinze du mois précédent celui de la date de prélèvement.

Un service gratuit
Alors que de certaines options proposées par les contrats d’assurance vie ou de capitalisation sont payantes, l’option d’effectuer des versements programmés est gratuite. Il n’y a aucun frais de mise en place ou de modification de contrat. Cette gratuité s’explique facilement dans la mesure où, par ce service, l’assureur a la certitude de rentrées d’argent régulières.

Une épargne automatisée
Mettre place des versements programmés c’est automatiser son épargne, chaque mois, chaque trimestre ou chaque semestre, sans avoir à y penser. Plutôt que d’attendre d’avoir une somme significative sur son compte en banque pour devoir ensuite penser à l’investir, il est plus judicieux et plus facile d’investir automatiquement de petits montants.

Un capital croissant
Mettre de côté un peu d’argent chaque mois, plus précisément épargner un montant fixe sur un contrat d’assurance vie, de capitalisation etc. permet de se constituer sans trop d’effort une épargne qui peu devenir conséquente. C’est un excellent moyen d’économiser, notamment pour sa retraite, en se constituant un capital au fil du temps, bien au delà du plafond d’un simple livret bancaire.

Une stratégie gagnante
En plaçant une somme fixe à intervalle régulier sur des fonds en contrat multisupport, le coût moyen est réduit car plus de parts sont achetées lorsque les prix sont bas et moins de parts sont achetées lorsqu’ils sont hauts. Le versement programmé permet ainsi de « lisser » la courbe de progression de son capital, une méthode de placement qui, de plus, sur-performe le versement unique en période de baisse des marchés, d’autant plus que le support est volatile*.

Prime unique vs Versements programmés

En conclusion, pour une personne ayant des revenus constants, mettre en place des versements programmés est une façon, simple et efficace, de « mettre de l’argent de côté » tout en le faisant fructifier dans une enveloppe fiscale avantageuse, telle l’assurance vie ou le contrat de capitalisation (PEA etc.).

Les versements programmés permettent d’épargner de façon certaine, sans surcoût et sans effort, et assurent une rentabilité croissante sur le long terme, notamment lorsque l’investissement se fait sur des fonds à la volatilité élevée, offrant des perspectives d’achat à faible prix. De plus, la prise de risque étant corrélée au rendement potentiel, ces mêmes fonds, si bien sélectionnés, sont par nature ceux qui apporteront le plus de performance à long terme.
Programmer des versements périodiques sur des fonds « risqués » est donc une stratégie de placement pertinente et efficace.

 

* sauf à sortir d’un krach et d’avoir des fonds qui commencent à rebondir, avec de solides sociétés de gestion, ou être en période d’euphorie boursière. Dans ce cas, il sera plus pertinent d’investir de suite un capital.