Pour investir sur les marchés financiers, il faut se forger un scénario et éviter d’y déroger à cause de raisons extérieures aux marchés : plus ou moins-values acquises, pollution d’informations de faible qualité, volatilité et manipulation des cours…

Et le mien est forgé depuis début août : baisse jusqu’à mi-octobre.

On pourrait avancer un objectif de baisse : 2 500 pts sur le CAC, comme le consensus d’analyses techniques, voir beaucoup plus bas, comme certains le suggèrent ; mais selon moi, c’est surtout le timing qui importe.

En effet, sous 3 000 points, c’est terra incognita. Les marchés ne sont plus du tout gouvernés par le calcul (les PER des entreprises), mais par la psychologie. Les sentiments des investisseurs se construisent sur un avenir parfaitement sombre.

Pourquoi mi-octobre ? (lire la suite…)