Marchés financiers

Les mAAAnipulations

À votre avis, pourquoi la rumeur de perte du tripe A français a-t-elle filtré tout l’après-midi ?

Pourquoi n’a t-on pas laissé Standard & Poor’s l’annoncer normalement après la fermeture des marchés ?
Ce que l’agence de notation vient de faire officiellement à 22H39.

Pourquoi l’AFP et ses relais nous ont-ils, tout l’après-midi, abondamment noyé de bons sentiments sur l’anticipation de cette dégradation par les marchés ?

Pourquoi, le CAC 40 finit-il la journée à -0,11%, alors que l’Europe finit plus bas, à -0,33% ?

(lire la suite…)


Couvrir son portefeuille de fonds ou d’UC

Concernant nos patrimoines et nos épargnes, la sécurité est un besoin essentiel.

Et cet impératif fait immédiatement penser à investir dans l’or, l’immobilier, les obligations, le monétaire…

Mais est-il vraiment sûr de posséder des actifs dont la valeur a flambé depuis une décennie (l’or et la pierre) ?

De même, peut-on encore considérer les obligations émises par les états comme sûres ? Et d’ailleurs, que penser des placements monétaires qui en regorgent ?

Pour ma part, je ne connais qu’un seul moyen de bien sécuriser : diversifier.

Comme nous le rappelle le meilleur adage de la finance : « Ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier » ! Vous connaissez déjà la diversification des investissements et placements.

Mais connaissez-vous la diversification des stratégies ? (lire la suite…)



Mi-octobre 2011, les marchés toucheront le fond

Pour investir sur les marchés financiers, il faut se forger un scénario et éviter d’y déroger à cause de raisons extérieures aux marchés : plus ou moins-values acquises, pollution d’informations de faible qualité, volatilité et manipulation des cours…

Et le mien est forgé depuis début août : baisse jusqu’à mi-octobre.

On pourrait avancer un objectif de baisse : 2 500 pts sur le CAC, comme le consensus d’analyses techniques, voir beaucoup plus bas, comme certains le suggèrent ; mais selon moi, c’est surtout le timing qui importe.

En effet, sous 3 000 points, c’est terra incognita. Les marchés ne sont plus du tout gouvernés par le calcul (les PER des entreprises), mais par la psychologie. Les sentiments des investisseurs se construisent sur un avenir parfaitement sombre.

Pourquoi mi-octobre ? (lire la suite…)


  • Avant-propos

    Les articles de ce blog d'opinion personnelle et de libre réflexion n'engagent que leurs auteurs, et ne comportent aucun contenu publi-rédactionnel.
  • S’abonner

    flux rss